juin 06

Le Solaire Thermique

Cette animation vous explique comment fonctionne un chauffe-eau solaire individuel (CESI) et un système solaire combiné (SSC). Ces systèmes vous permettent de réaliser de réelles économies d’énergie et de réduire votre facture d’électricité, gaz ou fuel servant à produire votre eau chaude sanitaire et votre chauffage.

 

Choisissez un système et cliquez sur les numéros pour en savoir plus sur les éléments qui le composent.

Ce module requiert Flash Player 9

 

Le chauffe-eau solaire individuel : simple et performant !

Un chauffe-eau solaire individuel permet d’assurer uniquement la production d’eau chaude sanitaire (ECS) pouvant couvrir de 40 à 70% des besoins d’une famille.

Des capteurs solaires, le plus souvent installés sur le toit, récoltent les calories de chaleur produites par le soleil. Celles-ci sont ensuite conduites à un ballon solaire grâce au fluide caloporteur qui circule dans les capteurs.

On distingue clairement 5 éléments principaux dans un chauffe-eau solaire :

  • des capteurs solaires, aussi appelée panneaux solaires, placés à l’extérieur pour recevoir les rayons du soleil,
  • un ensemble de régulation et de circulation, qui optimise l’apport d’énergie solaire vis à vis de l’appoint,
  • un ballon de stockage d’eau sanitaire, aussi appelé ballon solaire,
  • un mitigeur, qui régule le débit et la température de l’eau en provenance du ballon,
  • un système d’appoint, parfois intégré directement au ballon, qui assure en complément la production d’eau chaude sanitaire.

 

Le système solaire combiné : 2 en 1 solaire !

Le système solaire combiné (SSC) permet de couvrir jusqu’à 60 % des besoins en eau chaude sanitaire et 20 à 60 % des besoins en chauffage annuels d’une maison.

Tout comme le CESI, des capteurs solaires se chargent de récupérer la chaleur du soleil et de la restituer au ballon solaire qui la transmet au réseau de chauffage.

Ce système est souvent installé dans les logements neufs, mais convient également lors d’une rénovation, du moment que les émetteurs de chaleur peuvent fonctionner à basse température.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ssf-construisons-durable.com/blog/?p=354

mai 06

Projet de rénovation énergétique

Projet de rénovation énergétique à Saint-Martin-Boulogne

 

Travaux réalisés :

– réfection de la toiture

– mise en place d’un bardage en fibre ciment avec isolation thermique extérieure en panneaux polyuréthane

– isolation des rampants

 

Résultats : + de 50% d’économies d’énergies et un confort accru.

 

 

 

Lien Permanent pour cet article : http://www.ssf-construisons-durable.com/blog/?p=317

avr 07

Installation d’une cheminée Bois/Bûche

Installation d’une cheminée bois/bûche de marque Jolly Mec pour le chauffage
à circulation d’eau capable de chauffer une surface jusqu’à 270m²

  • La cheminée dans son habillage "Jolly Box"

Lien Permanent pour cet article : http://www.ssf-construisons-durable.com/blog/?p=268

jan 09

Chantier de rénovation générale

Rénovation de l’intérieur avec pose d’une cheminée à pellet en remplacement de radiateurs gaz, et changement des anciens vitrages (fenêtres + porte d’entrée) par des vitrages isolants.

Lien Permanent pour cet article : http://www.ssf-construisons-durable.com/blog/?p=201

jan 07

Quelles taux de TVA pour les travaux de rénovation énergétique en 2014 ?

Depuis le 1er janvier 2014, les taux de TVA (taxe sur la valeur ajoutée) sont modifiés, selon la loi de finances rectificatives pour 2013 (publiée au Journal officiel le 30 décembre 2013).

Selon l’article 9 de la loi de finances pour 2014, le taux réduit de TVA à 5,5 % est applicable sur les travaux d’amélioration de la qualité énergétique des locaux à usage d’habitation achevés depuis plus de 2 ans ainsi que sur les travaux induits qui leur sont indissociablement liés (tels que le déplacement de radiateurs, la remise en état d’une installation électrique après la pose d’un matériau d’isolation…).

Ces travaux portent sur la pose, l’installation et l’entretien des matériaux et équipements économes en énergie ou fonctionnant avec une énergie renouvelable : chaudière à condensation, chaudière à bois, matériaux d’isolation thermique, appareils de régulation de chauffage, pompes à chaleur (en pratique, la liste est la même que celle des travaux ouvrant droit au Crédit d’Impôt Développement Durable – voir article CIDD).

En revanche, concernant les autres travaux de rénovation ainsi que les travaux d’ordre esthétique (habillage d’un insert, pose de papiers peints) le taux de TVA applicable est de 10 %.

 

Source : www.legifrance.gouv.fr

Lien Permanent pour cet article : http://www.ssf-construisons-durable.com/blog/?p=185

Articles plus anciens «

» Articles plus récents